Le Bénin est devenu le premier producteur de coton en Afrique avec 587 000 tonnes, suivi du Burkina Faso et du Mali qui a chuté à la troisième place avec seulement 390 000 tonnes, soit la moitié de sa production de l’année précédente.

Cette baisse de la production dans les pays d’Afrique de l’Ouest est due à l’insécurité, qui a entraîné un déficit de terre cultivée, à la flambée des prix sur le marché international, à une pénurie d’engrais et à une attaque d’insectes ravageurs qui ont endommagé les cultures. Cependant, le Bénin a mieux résisté à ces problèmes grâce à une meilleure anticipation des autorités et à une meilleure protection de ses cultures.

Ces chiffres ont été présentés lors de la dernière réunion du Programme régional de production intégrée du coton en Afrique (PR-PICA) à Abidjan.