Lors de sa visite à son homologue béninois, le président du Rwanda, Paul Kagame, a promis un soutien militaire au Bénin face aux jihadistes qui débordent de la frontière nord du Burkina Faso.

Le Bénin, ainsi que d’autres pays côtiers d’Afrique de l’Ouest tels que le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire, font face à une insurrection jihadiste qui gagne du terrain. Le président Kagame a déclaré lors d’une conférence de presse que le Rwanda était prêt à travailler avec le Bénin pour prévenir les menaces sécuritaires dans la région. Les détails de cette coopération militaire n’ont pas été divulgués, mais elle devrait inclure la formation et le déploiement conjoint de troupes.

Cette coopération renforcée intervient alors que la France a retiré ses troupes du Mali en raison des tensions avec la junte au pouvoir et de l’instabilité au Burkina Faso, incitant les pays côtiers du golfe de Guinée à renforcer leur sécurité pour empêcher la propagation des attaques jihadistes vers le sud.